Rosa Maria Unda Souki - Angle Londres et Allende (1937-1954)

Rosa Maria Unda Souki
Angle Londres et Allende (1937-1954)
Galerie Dukan, Paris, France
September 17 - October 31, 2015
Opening: September 17, 2015 / 6-9pm

View Exhibition

« Pourquoi vouloir des pieds alors que j’ai des ailes pour voler. »
Frida Kahlo
 
 
La vie de Frida Kahlo peut être presque contenue tout entière dans cette phrase. Elle traverse, sur ses jambes abîmées, les événements de sa vie et de l’Histoire – d’une violence parfois extrême –, guidée par une force de vie qu’on voit rarement.
C’est le portrait de cette peintre, vitalement artiste et femme, que Rosa Maria Unda Souki a voulu dessiné, en retraçant l’histoire de sa maison, la Casa azul à Mexico – le lieu qu’elle a habité de sa naissance à sa mort. Car, comme le dit Rosa « habiter n’est pas seulement s’approprier un espace, ni se placer dans un endroit précis. Par les rituels du quotidien, l’homme invente son habitat, aménage sa mémoire et construit l’univers qui le protège et l’encourage à aller vers l’extérieur. Ainsi, la maison est le moulage de son habitant, son refuge, son lieu d’intimité, l’endroit dont toutes les routes nous éloignent et où elles nous ramènent : le chez-soi. »
Et l’on découvre, qu’à travers l’histoire de cet habitat et de cette habitante hors du commun, c’est aussi sa propre expérience d’artiste et de femme que Rosa porte à nos regards.
D’origine vénézuélienne et ayant fini ses études au Brésil, Rosa arrive en France en 2004. Elle remporte cette même année, le premier prix de peinture du Prix Signatures (concours créé en 1959 sous l’égide d’André Malraux). Rosa trouve en France une émulation artistique qui dynamise sa carrière rapidement et son œuvre est bientôt reconnue au niveau européen. 
En 2010, la Casa Museo Federico García Lorca lui consacre une exposition monographique sur une série de peintures autour de la vie et de l’œuvre de cet artiste qui la touche. 
En 2011, elle participe au 56° Salon d’Art Contemporain de Montrouge – sous la direction de Stéphane Corréard – et obtient le Prix Spécial du Jury présidé par Antoine de Galbert, fondateur et président de la Maison Rouge. En tant que Lauréate du Salon, Rosa présente l’exposition Expropriation au Palais de Tokyo (novembre 2011) et devient l’une des artistes représentant la France à la Biennale itinérante Jeune Création européenne (JCE), entre 2011 et 2013. 
En 2011, elle commence à travailler à son projet sur Frida Kahlo. Deux ans plus tard, elle est en mesure de présenter les deux premiers volet de cet immense travail, qui sont alors exposés à l’Institut français d’Espagne à Madrid – soutien projet, avec le Musée Frida Kahlo au Mexique. A cette occasion, le travail de l’artiste fait l’objet d’un article dans Art Press (N° 407, janvier 2014), écrit par Anaël Pigeat – rédactrice en chef de la revue.
En 2014, elle remporte le Prix Acquisition Fondation Colas et est nommée au Fonds Canson® pour l’Art et le Papier.
C’est donc le troisième volet d’une grande fresque sur la Casa azul – réflexion profonde sur deux destins de femme mêlés –, que nous sommes heureux et fiers de vous présenter à la Galerie Dukan.
 
 
"Why would I want feet when I have wings to fly."
Frida Kahlo


Frida Kahlo’s life can be contained almost entirely in that sentence. On damaged legs she passed through the different aspects of her life and history, often filled with incredible violence, guided by a life force one only rarely encounters. 
This statement is in fact a portrait of Frida Kahlo herself, vitally both woman and artist, that Rosa Maria Unda Souki set out to paint by telling the story of the Casa Azul, the house she lived in her whole life. 
For Rosa, residing somewhere isn't only about investing a space or simply being in one place as opposed to another. It involves daily rituals, inventing a habitat, the development of memory and the building of a world that protects and sets the basis to venture into the outside world. Thus a house is the mould of its inhabitant, a refuge and a place for intimacy. It is the cross point from which all roads start and to which all roads lead. It is home. 
And we will see that by telling the story of this extraordinary house and its even more extraordinary inhabitants, it is, in a way, her own story as an artist and as a woman that Rosa is depicting. 
Of Venezuelan origin, Rosa studies fine arts in Brazil and arrives in France in 2004. That same year she wins the Prix Signatures created in 1959 by André Malraux. In Paris Rosa is inspired by the creative and artistic environment and soon her work is recognized in Europe. 
In 2010 the Casa Museo Federico Garcia Lorca houses a solo exhibition of paintings on the life and work of the poet, who has a profound  influence on Rosa an as artist. 
In 2011 Rosa at the 56th Salon D'Art Contemporain de Montrouge – when Stéphane Corréart was president – and wins the prestigious Prix Spécial du Jury presided by Antoine de Galbert, founder and president of la Maison Rouge. As the winner of the Salon de Montrouge, Rosa presents "Expropriation" at the Palais de Tokyo (november 2011) and represents France at the Biennale Itinérante Jeune Création Européenne (JCE) between 2011 and 2013.
She begins to work on her project about Frida Kahlo on 2011 and is able to present the two first parts of the this huge work two years later; they are, this same year, exposed at the French Institute os Spain in Madrid – support of the project, as well as the Frida Kahlo Museum of Mexico. At this occasion, a article is written in Art Press (N° 407, january 2014) by Anaël Prigeat — redactor in chief of the magazine.
In 2014 Rosa is nominated  for the Fonds Canson and wins the Prix Colas. 
It is thus the third part of a great fresco about the Casa azul – deep reflexion on two crossed women destinies –, that we have the pleasure and honour to present to you today at the Dukan Gallery.